Hip hop français

1995, le futur dans le rétroviseur
Premier album, Paris Sud minute

© A. Durand
Le groupe de rap 1995
24/01/2013 -

Et si le rap français était redevenu une affaire de collectif ? Après le succès tous publics de la Sexion d’Assaut et la montée en puissance de 1995, on peut se poser la question. 1995, c’est la réunion de six artistes passionnés de rap qui ont choisi de vivre leur art à l’ancienne. Ils sortent un premier album Paris Sud minute, après 2 EP très remarqués.
 

Avant même d'avoir un album dans les bacs, le groupe 1995 a arpenté l’Hexagone dans un vieux bus pour prendre d’assaut des scènes d’abord microscopiques et se faire une réputation live qui a fini par l'amener à effectuer deux tournées nationales. Un exploit que le dénommé Sneazzy a même mis en rimes dans le single Flingue Dessus : "Deux tournées sans sortir d’album, dis-moi qui fait ça ? À part 1.9.9.5., P.O.S. et le ninety-five/Je suis en train de vivre tout ce dont j’ai rêvé/Signer des paires de einss, faire le prince et toucher des congés payés".

 

Paris sud minute
Paris sud minute
(Polydor / Universal Music France)

Les MCs de 1995 sont tous très jeunes (entre 21 et 24 ans), pourtant leur notoriété ne s’est pas faite en un jour. "On a démarré en 2008, Alpha Wann et Areno Jazz étaient dans le même club de basket, Alpha, Nekfeu et moi dans le même lycée. On a rencontré Fonky Flav sur Myspace et Hologram Lo’ était le cousin d’une super amie à moi", résume Sneazzy.
 
"On n’a pas vraiment de marque de fabrique si ce n’est une volonté d’être diversifié dans notre approche de la musique. On va choisir des productions qui n’ont rien à voir les unes avec les autres et leur donner une homogénéité globale sur l’album. On veut rester spontané dans ce qu’on fait, on n’a pas de calculs, et on est indépendants" ajoute Fonky Flav, qui avoue avoir fait des études de commerce et gère lui-même une partie du business.
 
La première volonté du groupe n’est pas de se distinguer de la tendance, mais du rap le plus médiatisé dans lequel il ne se reconnaît pas. Leurs goûts ? Comme leur nom en témoigne, l’âge d’or des années 90, celles qui virent l’éclosion de lyricistes pointus et talentueux comme les Sages Poètes De La Rue, Lunatic, les X-Men, Nakk Mendoza ou la Scred Connexion.
 
 A La Source
 
Ils commencent leur carrière discographique en juin 2011 avec un EP, La Source, suivi d’un buzz médiatique tellement massif qu’ils réussissent à remplir la salle parisienne du Bataclan cinq mois plus tard. Les majors s’emballent, courtisent le groupe. C’est Polydor, label d’Universal, qui décroche le contrat. Mais échaudé par une première expérience malheureuse avec un petit label, 1995 garde le contrôle. Et choisit, contre la volonté de la major, de sortir un second EP, La Suite, au lieu d’un premier album. Fonky Flav : "On est des frères, on est plus fort face à tout ce qu’on a connu. Par exemple, nous avons très vite été projetés sur des scènes immenses. Ça peut être dur à assumer pour des artistes solo mais nous, on blague tout le temps, notre vie c’est de la rigolade et même si on travaille beaucoup, c’est dans le plaisir et la bonne humeur".
 

L'album Paris Sud Minute
L'album Paris Sud Minute

Deuxième tournée, concert au Zénith avec Method Man, armée de fans qui investit les shows : l’effet 1995 se fait ressentir, et la pression monte pour ce premier album finalement programmé pour le dernier jour de l’année 2012. Le plan du groupe : travailler pendant la tournée pour entrer en studio avec le squelette du disque déjà conçu.
 
En fait, les 17 titres sont enregistrés en studio en quelques semaines, le groupe n’ayant pas réussi à bosser en amont. "On a passé des journées de fou en studio, on sortait juste pour acheter du fast food et on travaillait non stop, tout le monde écrivait et Lo’ a composé la majeure partie des sons", explique Nekfeu. "On travaille tellement dans l’urgence qu’on n’a pas le temps de faire plus que ce qu’on utilise au final" ajoute Flav. "Et Lo’ n’est pas qu’un beatmaker, il donne son avis même sur les prods qui ne sont pas les siennes. C’est important de préciser qu’on ne bosse pas comme d’autres groupes qui ont un DJ en externe. Nous, ça n’est pas notre philosophie".
 
Le résultat de tout ça, c’est Paris Sud Minute, un album éclectique aux musiques parfois rétro, parfois dansantes, parfois avant-gardistes. Et avec six MCs (car même le DJ Lo’ pose quelques rimes) motivés, fougueux, qui ont même osé un morceau anti-cocaïne au titre qui fera jaser ceux qui ne le comprendront pas : Pétasse Blanche. Bref, on n’a pas fini d’entendre parler de Un Double Neuf Cinq. 


 
1995 Paris Sud Minute (Undoubleneufcinq/Polydor/Universal Music) 2013
La page Facebook

 

Par Olivier Cachin
TAGS : Rap - France - 1995 - album
 
 
Commentaires
Poster un nouveau commentaire
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Laissez ce champ vide, cela permet d'éviter les soumissions automatiques de spam.
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatiques de spam.
Fermer