Silmarils

Silmarils
Date de création : 1989
Pays : France
Langue : Français
Genre musical : Rock
Membres : David Salsedo, Jean-pierre Martins, Come Aguiar, Jimi Daurs, Aymeric Moneste, Brice Montessuit

Enfants du rock, les membres de Silmarils peuvent se targuer d'un joli parcours musical qui commença à la fin des années 80, dans les bars de la banlieue parisienne.

Enfants du rock, les membres de Silmarils peuvent se targuer d'un joli parcours musical qui commença à la fin des années 80, dans les bars de la banlieue parisienne.

Issus de la banlieue sud de Paris, Silmarils est une des révélations rock de l'année 95. Mais le groupe existe depuis la fin des années 80 alors que ses membres étaient encore de copains de lycée. Fort de ses cinq membres (David Salsedo au chant, Brice à la trompette, Jean-Pierre au sax, Jimi à la guitare, Aymeric à la batterie et le dernier arrivé, Côme à la basse), le groupe s'impose avec un rock fusion riche de maintes influences. Mais à leurs débuts, la formation se voit avant tout cataloguer comme des ersatz de Rage Against the Machine ou des Red Hot Chili Peppers. On les prend pour un groupe opportuniste au style peu personnel.

Silmarils

C'est d'abord par la scène que le groupe se fait connaître. Pendant près de cinq ans, avant même d'enregistrer, ils écument l'Hexagone, les bars, les MJC, les scènes off des festivals. Ils se retrouvent même en Irlande où leur rock puissant fait sensation. C'est un producteur écossais, Peter Murray, qui va justement les repérer lors d'un concert au Bataclan à Paris. Naît ainsi un premier album, "Silmarils", en 95. Le groupe ne tarde pas à faire parler de lui surtout via un clip censuré ("Cours vite") dont les deux actrices viennent du porno (Draghixa et Julia Chanel).

Une vaste tournée est bien sûr organisée à la suite de cette sortie. Un live très métal en est tiré. Il sort en 97. Avec 150 dates (notamment lors de festivals : Eurockéennes, Francofolies…), la première partie d'AC/DC à Bordeaux et le clip censuré, les ventes dépassent alors les 100.000 exemplaires. Remarquables sur scène, Silmarils part en tournée européenne avec Sugar Ray. Elle se termine au Garage Club de Londres. On les verra aussi dans le futur en première partie de U2, Therapy?, That Petrol Emotion ou les rappeurs américains de Public Enemy.

Dans la foulée du succès, le chanteur David Salsedo signe quatre chansons du premier opus de Dolly, dont "Je ne veux pas rester sage" et "Partir seule", deux des plus gros succès du groupe nantais.

1997 : "Original Karma"

Le 16 septembre 1997, sort "Original Karma", deuxième album du groupe. Cet album déçoit les fans car il est jugé trop différent du premier : plus hip-hop, plus techno, plus groovy. Mais Silmarils évolue! Après un premier single "Tant que parle l'économie" qu'on entend peu, c'est au tour de "Karma" de passer sur les radios, puis de "Disco".

Nos six compères décident alors de créer leur propre studio d'enregistrement : Run Fast Record à Ivry-Sur-Seine, près de Paris. David Salsedo y produit entre autres le premier album du groupe français My Favorite Dentist is Dead dont il cosigne une partie des textes.

2000 : "Vegas 76"

En mai 2000, sort le troisième album : "Vegas 76". Enregistré à Ivry, il est mixé à Los Angeles par Mario Caldato Jr, le producteur de Blur, Beck, etc. Lors de cette étape américaine, les membres du groupe font des rencontres qui enrichissent encore leur album de sons nouveaux, entre autres le percussionniste Alfredo Ortig, des Beastie Boys.

"Vegas 76" marque une rupture dans le travail du groupe. La maturité et les rencontres aidant, cet opus est résolument plus tranquille et nature que ces grands frères. Le groupe tente même une incursion dans la pop ce qui surprend fortement les fans de la première heure. Le premier single en est la parfaite illustration. Avec une mélodie beaucoup moins agressive, rythmée de cuivres cubains, "Va y avoir du sport" est un des tubes de l'été.

Le groupe tourne une bonne partie de l'année 2001. 

2003 : "4 Life"

Bien que le dernier album se soit vendu à 70.000 exemplaires, Silmarils reste avant tout un groupe de scène. Désireux de faire passer leur énergie, voire leur hargne, sur disque, le groupe concocte un nouvel album dans l'esprit de la musique qu'il joue sur scène. "4Life", quatrième album studio de Silmarils sort en juin 2003. Riffs de guitare appuyés, son lourd, le groupe propose un rock musclé, avec quelques incursions dans le hip hop comme sur "Animal" où il accueille Mass, MC provenant de B.O.S.S. de Joey Starr. Le premier extrait de l'album s'intitule "On n'est pas comme ça".

Juin 2003

© RFI Musique
Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Fermer