publicite publicite
 
Menu
Annonce Goooogle
Annonce Goooogle


La conjugaison existentielle d’Ahamada Smis

Premier album


Paris 

05/07/2010 - 

Chanté en français et en swahili, Être, premier opus totalement autoproduit du Comorien de Marseille Ahamada Smis est un album introspectif. Plus que parfait, il se conjugue fort bien aussi au présent et peut même regarder le futur sans rougir.



Ahamada Smis va droit au but et pose la question de l’être. En moins de cinq minutes sur le titre éponyme qui ouvre son premier album, le Comorien de Marseille égrène un chapelet de mots qui dessinent son portrait et un peu le nôtre aussi : "être une étoile dans l’espèce humaine, seul dans l’espace, avec les djins, être doué d’intelligence".

Natif de la Grande Comore, une île  qu’il a quitté à 10 ans et demi pour rejoindre Marseille, Ahamada Smis a eu le temps de réfléchir à sa condition : "A dix ans, j’étais très mûr. La vie aux Comores est bien différente de ce que l’on peut connaître ici. Je ne vivais plus dans ma famille" raconte-t-il. Ce déphasage, cette maturité semble l’habiter aujourd’hui encore.

A l’écoute de ses mots, on le devine non-violent, combatif mais non violent. Ruer dans les brancards n’est pas la réponse à ses maux. Ahamada préfère cerner le problème, l’observer sous tous les angles, le comprendre pour influer dessus dans une approche du monde très asiatique. Tout n’est pour lui qu’une question de circulation d’énergies et de respect.

Quelques beaux featurings


Album de rencontres, parce qu’on est rien sans l’autre, Ahamada Smis convie des amis des Comores (Cheikh MC, Soultoine), de Kinshasa (Bawuta Kin & Deborah, le Staff Benda Bilili), de Marseille (David Walters, SibongIlé Mbambo) et de Montpellier (Isiah Shaka), à Etre eux aussi de l’aventure.

Aucun n’est là juste pour faire bien au dos du CD. Chacun a une raison d’y Être, raison qu’il dévoile au fil des notes sur le livret, comme autant de petites histoires qui ont fait la grande, la grande histoire de ce disque. C’est ainsi que l’on apprend qu’il a rencontré le Staff Benda Bilili en 2005 dans le zoo désaffecté de Kin’ où répétait alors le groupe. Racines a été enregistré dans la foulée, juste une semaine après entre deux coupures d’électricité. Depuis le groupe a publié Très Très Fort, son premier opus avec le succès que l’on sait et s’est même retrouvé sur les marches de Cannes en mai dernier pour un documentaire qui leur est consacré. L’intuition n’avait pas été mauvaise conseillère.

Par tous temps


Intuitif, un terme qui colle bien à la peau de CD où tout semble "coller" de source. Que ce soit la pochette qui invente un motif de tissu africain ou ces musiques qui croisent groove nonchalant et entêtant du twarab, la musique des Comores et hip hop, Ahamada Smis est un pied dans la tradition, un autre dans la modernité.

Titre phare de cet opus, Massiwa engendre à l’intersection de ses deux univers, une musique séduisante, accessible et recherchée. Être, un album qui se conjugue tant à la première personne qu’à la troisième et se décline par tous les temps, aussi bien au singulier qu’au pluriel. Un album qui nous concerne tous.


Instinct de survie

  par AHAMADA SMIS

Ahamada Smis Être (Colombe Records) 2010

Squaaly